Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sosnikemi

www.Sos-nikemi.com. Pseudo : Loula95

Publié le par Lorens56100

www.Sos-nikemi.com

Loula, blonde généreuse, 33 ans.

"Aujourd’hui, c’est mon anniversaire !"

Je suis une femme très ordinaire de 33 ans, tellement ordinaire que dans la rue, les hommes ne me voient pas, je suis transparente à leurs yeux, ils ne voient qu'une nana quelconque qui ne leur apporte aucun intérêt. La réalité est cruelle, j'assume, je n'ai pas le choix !

Comme tous ceux qui ne trouvent pas l'âme sœur, je surfe sur les sites de rencontres, et même sur les sites de rencontres, je n'arrive pas à sortir du lot, je demeure à jamais empêtrée dans mon marasme, je suis stérile, ma vie ne fleurit pas, célibataire sans enfant, avec en prime un métier plus que médiocre, je suis fonctionnaire, je baigne dans un petit confort dans lequel je m'endors, je suis dans une éternelle vie insipide.

Aujourd'hui, je me dégoûte de moi-même, je n'ai même pas envie de me lever pour aller pointer à mon travail.

Aujourd'hui, c'est mon anniversaire, c'est le gouffre, j'ai 33 ans et je ne plais à personne même pas à moi-même !!

Le téléphone ne sonne pas, au moins ça me donnerait un brin d'énergie pour sortir de mon lit, mais non, il règne ici un silence de mort.

Je décide d'appeler le boulot, je rampe jusqu'à mon téléphone, je vais prévenir que je suis malade, je ne pourrai pas pointer ...

Et si je  me mettais devant l'ordinateur, aujourd'hui, ma vie doit changer, c'est une question de vie ou de mort.

SOS !!!! www.nikemi.com, je décide de faire la rencontre de ma vie.

Qu'est ce que veulent les hommes exactement ?

Je m'informe, je vais sur internet, il existe des forums où on peut échanger sur tous les sujets du monde.

Qu'est ce que veulent les hommes ?

J'apprends qu'ils veulent être exceptionnels à nos yeux : Beaux, intelligents, drôles, bons amants, uniques .... Décidément, ils veulent la même chose que nous.

Qu'est ce qui nous différencie d'eux ?

Ils ont l'instinct de chasseur, nous les femmes nous sommes des cueilleuses, porteuses d'enfants ....Biologiquement, on n'a pas le choix, si les rôles étaient inversés, c'est-à-dire les hommes seraient enceints à notre place, on deviendrait soudainement des chasseuses et certainement des excellentes chasseuses

A brûle pourpoint, je décide de me transformer en chasseuse sans pitié, les hommes doivent impérativement mordre à l'hameçon, aujourd'hui, j'ai 33 ans, super bien foutue, blonde à forte poitrine et les fesses n'en parlons pas, elles sont superbement rebondies mais ça les hommes ne le voient pas parce que je m'habille comme un sac à patates depuis mon adolescence. Je n'ai jamais osé être sexy, je suis le genre un peu coincé, complexé, tout pour déplaire aux hommes, je suis lâche, je fuis ma féminité.

Le 9 avril, jour de mes 33 ans, je me travestie en véritable femme, je renais en tant que femme, je suis née fille et aujourd'hui,  je suis enfin une femme. Aller courage, je n'ai rien à perdre puisque je suis déjà morte en tant que fille alors laissons la femme être une bonne fois pout toute une femme dans sa globalité, dans l'essence même de ce qu'elle est.

Mais qui suis-je en femme ?

Une sans pitié ? Non ! Une ravageuse ? Non ! Une Insoumise ? Oui ! Une Féministe ? Non- Oui, je ne sais pas, je n'ai rien contre les hommes à vrai dire, c'est le système patriarcal dans lequel je vis qui me hérisse le poil (le peu que j’ai) !

Je suis probablement une femme friande, amoureuse, espiègle, et attachante qui ne demande qu’à être attachée aux mille délices de la vie paradisiaque et de « l’amour vrai » qu’un homme pourra m’apporter.

J'avance à petit pas, je commence, je pianote, je m'inscris à :

"www.Sos-nikemi.com ", ce fameux site qui fait sensation dans mon entourage, tout le monde en parle, alors pourquoi pas ! Ce n'est pas gagné, je dois sortir du lot. Qu’elle doit être ma stratégie ?

Je réfléchis, je suis certes transparente mais je suis pleine d'imagination, j'ai ça pour moi, à force de me coucher seule dans mon lit, j'ai eu le temps d'utiliser mes neurones pour embellir mes nuits.

Donc, je réfléchis ....... J'ai trouvé, enfin !!  J'ai trouvé mon annonce accrocheuse, je n'oublie pas, j'ai affaire à des narcissiques chasseurs ou plutôt le contraire des chasseurs narcissiques.

" A celui qui sera le plus déroutant, le plus surprenant, le plus déstabilisant, le plus aventureux et le plus attentionnés, je lui offrirai le meilleur ...."

Ce sera quoi le meilleur ? Ma fraîcheur ? Mon corps de rêve inexploité ? Mon temps ?

Mes sourires? Mon attention ? Mon regard de louve ?

Ne t'inquiète pas Loula, le meilleur est à venir ....

Je m'inscris donc à " Nikemi ", je me décris : 1m 71, 55 kg, les yeux verts /

noisettes, d'allure normale, style décontracté, j'aime le sport, les voyages, la lecture, la musique, le cinéma, tout m'intéresse, je recherche un homme d'allure normale, je le veux exceptionnel, brillant, époustouflant,  idéal, en un mot. J'envoie une photo de moi

habillée dans une robe super moulante mettant en avant mes seins généreux et mes fesses rebondies.

 Ça y est, la machine est lancée, Loula apparaît dans toute sa splendeur dans la boîte virtuelle, je ne suis pas une bouteille à la mer mais une énergie électrique dans le monde de l'informatique, je me laisse porter par le courant.

Non, pas déjà, tout de même !!! Voilà, un poisson qui a mordu, oh, il est beau en plus (je le vois à la photo) !  Il veut discuter avec moi.

Ok, j'attrape le mordu.

" Alors, le bel Apollon, tu as dérivé jusqu'à moi,  sens tu au fond de toi, être cet homme exceptionnel que j'attends désespérément ? "

" Tu m'as l'air bien chaude ma jolie, tu peux faire de moi tout ce que tu voudras, je suis ta chose, ton esclave .....

Merde, je n'avais pas prévu ce style de débordement !

" Ok, bel Apollon, je ne doute pas de tes talents, je ne recherche qu'un homme et si possible, j'aimerais qu'il soit libre et non enchaîné, salut "

En voilà, un autre ...

« Salut ma Belle, j'ai envie de te rencontrer, tu dois être certainement supé bonne .... »

Je passe le croustillant.

Je me trouve dans un film porno ou quoi ?

Ah, un autre poisson !

" Super, ton annonce, j'ai adoré ! Qui se cache derrière cette annonce originale et accrocheuse ? "

" C'est Loula ! "

" Enchanté Loula, je m'appelle Alan "

Son pseudo, c'est "Pêcheur56», franchement, il m'inspire !

Eh , là , c'est moi qui devient le poisson à mon tour pris dans les mailles de ses filets, je ne l'avais pas non plus prévu .

C'est là que tout se complique parce qu'en plus du beau "Pêcheur56», il y a les poissons qui se pointent  par dizaines, je ne sais plus où donner de la tête, je suis sens dessus dessous. Stop, STOP  !!!!!

SOS, je n'en veux pas tant pour mes 33 ans.

Je me recentre, où es Pêcheur56 ?

Me voilà prise au piège, je suis poursuivie, harcelée, sens dessus dessous, survoltée, mon système nerveux est parcouru par un courant électrique que je ne contrôle plus, mais alors plus du tout ! Que faire ? M'arrêter là ou m'aventurer dans une aventure virtuelle dans laquelle je me noie, je coule et je m’enfonce,  à cette allure, je vais toucher le fond plus vite que prévu, c'est sûr !

« Pêcheur56», au secours, help, je t'envoie un SOS en vitesse, il ne répond plus.

Mais où est-il passé ?

Je suis exaspérée par cette boîte virtuelle, je dois cliquer sur le profil de ceux qui m'ont contactée, apparaît leur profil détaillé.

« Beau Pêcheur56 », te voilà enfin !!!

 « Re-bonjour Alan ! »

«  Re-bonjour Loula ! »

« Aujourd’hui, j’ai 33 ans et j’aimerais fêter mon anniversaire avec un homme sympathique, intelligent, jeune, charmant, élégant, tendre, attentionné, libre et enjoué. Penses-tu que ce soit un souhait réaliste ? ».

« Loula, je serai ravie d’exaucer ce souhait, je ne suis pas parfait, loin d’être idéal, je suis juste moi et je me trouve parfait comme cela, si tu acceptes de partager la soirée avec moi, je serai cet homme attentionné, sympathique, jeune, charmant, élégant, enjoué et entièrement libre pour toi pour un soir, deux soirs, la vie entière si la magie et la chance se mettaient à frapper à notre porte ».

J’en ai le souffle coupé, eh bien, Alan est un homme surprenant. Serais-je à la hauteur ?

Je me sens soudainement affolée, affolée d’être une gourde, une femme factice derrière son ordinateur, son écran sur-protecteur, derrière lequel je suis ingénieusement armée par mon audace artificielle et mon affirmation truquée.

Derrière mon univers virtuel, je ne suis qu’une complexée mal dans sa peau qui a peur de tout, qui ne prend jamais de risque de peur de dévoiler la lamentable minette qui n’a pas grandi.

Je ne sais plus quoi écrire, dois-je accepter, dois-je prendre le risque de dire « oui » à sa proposition et de me montrer telle que je ne me suis jamais vue, c’est-à-dire, en vraie femme ?

Oh, lalalalalala, oh, lalalalala, ouille, j’ai la trouille, mais la grosse trouille de ma vie !

Quoi ? Qu’est-ce qu’il me demande ? Là, tout de suite ? Le voir, en chair et en os ? Mais, ça fait une éternité que je n’ai pas parler à un homme surtout de cette espèce là.

Il me demande de prendre le risque de me lancer dans l’aventure de la vie, celle que je ne me suis jamais autorisée. Sait-il que je pourrais me perdre dans les méandres d’un monde inconnu auquel je n’ai jamais su faire face ?

Mais il n’imagine même pas à quel point il me demande l’impossible, je suis pétrifiée à l’idée de devoir lui montrer une femme, et non la morte/vivante derrière sa burqa qui est celle que je connais si bien, elle m’est tant familière.

Quoi ? Ce soir, je vais devoir me débarrasser de mes pulls trop grands et trop larges, mes pulls, mes doux doudous que j’aime à porter sans me lasser.

Quoi ? Mais sans mes pulls, je me sentirai toute nue, oh, mais qu’est-ce que je vais me mettre pour ressembler à une femme, je n’ai même pas un jean moulant dans mes placards.

C’est la catastrophe, dans quel guet-apens me suis-je mise toute seule ?

Aujourd’hui, j’ai 33 ans, je suis une handicapée de l’amour, une morte/vivante, enfermée dans ses mensonges et ses trouilles. Je ne suis jamais sortie de ma boite virtuelle pour affronter le monde réel.

Ce soir, je nage en pleine mer et me laisse pêcher par « Pêcheur56 ».

Mais à quelle sauce va-t-il me manger ?

« Alan, ce soir, j’ai un imprévu, finalement, je viens d’avoir un coup de fil de maman, elle m’invite au resto, tchao, à bientôt ».

Lorens56100,"www.Sos-nikemi.com", avril2011

 

Aujourd’hui, c’est mon anniversaire !
Aujourd’hui, c’est mon anniversaire !
Aujourd’hui, c’est mon anniversaire !

Aujourd’hui, c’est mon anniversaire !

Voir les commentaires

www.Sos-nikemi.com. Pseudo : Mélissandre38

Publié le par Lorens56100

www.Sos-nikemi.com

Mélissandre, romantique, 38 ans.

"Je recherche mon prince aimant".

Je suis une femme de 38 ans et je rêve encore du prince aimant, celui qui me donnera l’envie de croire en l’amour, en cette chose que nous recherchons tous mais en vain, nous ne le trouvons jamais. Du moins, moi, je ne l’ai toujours pas trouvé et je ne désespère pas, je sais qu’il est là, il suffit de le lui dire, que je suis juste là et qu’il n’a qu’à regarder droit devant lui et il me verra.

Je n’ai donc toujours pas trouvé mon prince charmant dans la vie réelle alors pourquoi pas le chercher du côté de l’écran informatique, sur le site Sos-Nikemi qui dit-on, est le site de rencontre le plus populaire de la région ?

Je me mets devant l’écran, je m’inscris, je clique et voilà, chose faite, je pars à l’aventure, je cherche mon prince charmant.

«Oh mon prince, ma lumière, le miel sucré sur mes tartines matinales, mon doux et valeureux chevalier qui arpente les vagues houleuses de l’informatique pour venir jusqu’à moi, oui, mon tendre prince, je suis proche de toi, viens par ici, clique sur la souris, ton exquise petite souris se love au creux de ta main, oui, tu ne rêves pas, je suis bien là, j’existe rien que pour toi, pour t’aimer, te dorloter, je suis ta princesse qui te caresse, t’ensorcelle, t’enivre de ses mille parfums, oui, viens plonge-toi jusqu’à moi, tu n’as qu’à surfer sur la bonne vague et laisse-toi glisser sur le bon courant, oui, je suis là, si proche, si aimante, si entière, oui,  je suis ta princesse, celle que tu attends.

Mais où est-il ? Rien, je ne le vois pas venir, que fait-il ? Doit-il niker pour arriver enfin jusqu’à moi ?

«Oh, oui, nike et nike encore si cela est ta destinée, je saurai être patiente, je saurai me faire désirer »

Toujours rien, ça fait deux mois que je pianote sur cet écran et toujours pas de prince sur son cheval blanc, je ne vois que des hommes en mal d’amour, déconfits, meurtris, gris, tristes, affamés de sexe et apeurés par mes appels.

Je désespère mais je n’abandonnerai pas de si tôt, je sais qu’un jour mon appel sera entendu et mon aventure ne sera pas vaine, oui, je le sais, mon prince est là, tout proche, tout contre moi, je le sens, il est de l’autre côté de l’écran, j’entends presque son souffle frôler le mien, je sens son cœur qui bat, je ne rêve pas, oui, il est là, il m’appelle, il veut tchatter avec moi…

«Salut ma poule, alors t’as envie d’un bon coq pour te réchauffer le derrière cet hiver ?»

«Pourquoi pas ! Cela te dit aussi de jouer pour moi au prince qui réchauffe une princesse qui cherche désespérément son prince aimant ?»

«Ça me va, ma poule, on va s'aimanter ensemble !».


Lorens56100, SOS.www.nikemi.com, août2011.

Ça me va, ma poule, on va s'aimanter ensemble !
Ça me va, ma poule, on va s'aimanter ensemble !
Ça me va, ma poule, on va s'aimanter ensemble !

Ça me va, ma poule, on va s'aimanter ensemble !

Voir les commentaires

www.Sos.nikemi.com. Pseudo : Éveillée

Publié le par Lorens56100

Bérénice, 56 ans, la vie en rose depuis mes 40 ans.
 
J'ai 56 ans et depuis plus de 15 ans, je suis une femme qui fait fuir les hommes. Selon eux, je suis une emmerdeuse qui pense trop.

Ah ah, dès qu'une femme pense, cela fait d'elle, une femme prise de tête qui fait bander mou les hommes qui ne veulent pas utiliser leur cervelle pour comprendre pourquoi notre société de dégénérés n'évolue pas mieux que ça. Et puis, je m'en moque de ne pas les gonfler au bon endroit. De toute façon, je serais condamnée à leur servir de poupée gonflable et rien de plus.
Ils viendraient en moi se masturber en quelques minutes et après je n'aurais qu'à bien me tenir.
Voilà la raison qui m'a poussée à m'inscrire sur Nikemi.

Je me connecte à mon âme soeur, celui qui aura le bonheur de partager mes idées, mes rêves, mes folies. Rencontrer un homme normal qui aime les femmes qui revendiquent leur droit pour avoir une vie normale.
"Normal" pour moi, ça veut dire que je peux faire ce qu'il me plaît sans avoir à être jugée de marginale ou de femme compliquée.
Je suis fatiguée d'entendre les mêmes reproches.
"Bérénice, tu es trop dans le mental. Arrête de penser, fais-moi plutôt une bonne pipe et tais toi."

Comment ai-je pu être mariée 21 ans avec le même homme ?
Justement, je ne m'occupais que de lui et de nos quatre enfants. Quand il m'a quittée pour une plus jeune que moi, j'ai eu l'électrochoc de ma vie. J'ai mon cerveau qui s'est rallumé par magie, il s'est mis en état de marche.
J'ai réalisé ce jour là que j'avais un cerveau, un coeur brisé en mille morceaux et un mari que j'avais transformé en roi en me soumettant à tous ses désirs.
J'étais devenue sa chose maîtrisable. Un simple robot sous son contrôle.
Le réveil a été la descente aux enfers. Je ressentais une douleur vive oppressante permanente. C'était tellement horrible à ressentir que l'unique solution pour moi était de mettre fin à ma vie.
J'ai réalisé que j'avais aussi une âme et c'est elle qui me faisait tant souffrir.
Ah, la belle affaire d'avoir une âme si c'est pour souffrir le martyre!
Après le passage à vide de 15 ans sans un homme à mes côtés, me revoilà transformée.
Aujourd'hui, je suis prête à aimer à nouveau.
Je m'aime et je n'ai pas besoin d'un homme. J'ai juste besoin de me sentir reliée à un homme aimant et bienveillant.
Je le voudrais respectueux de la femme que je suis devenue, celle que j'aime être.
Fini de faire la potiche.

Je défends la cause des femmes. Elles sont encore mal traitées.
Je suis maman de trois filles et un garçon
.
L'unique garçon a été traité de la même façon que mes filles et il est scandalisé dès qu'il voit un garçon négliger une fille. Et malheureusement, c'est tous les jours qu'il l'observe à l'université.
Pour la plupart des garçons qu'il côtoie les filles sont vues comme des objets sexuels surtout celles qui sont à leurs yeux les plus jolies.
Alors attention les jolies, vous êtes la proie préférée de ces primitifs sans cervelle et surtout sans manière.

Mon fils me soutient et mes filles plus que jamais. Mes quatre enfants font de longues études pas pour se prendre le chou. Ils le font dans un unique but. Faire évoluer la société.
Pour vivre bien dans cette société, il faudrait ne pas avoir de cervelle et s'anesthésier 24h/24 pour ne pas voir et ressentir la misère ou la détresse autour de nous.
Si vous êtes sensibles et réfléchis, vous êtes condamnés à souffrir pour l'éternité.

Il y a un remède à ça, celui de faire évoluer cette société primitive retardée.
La technologie ne fait qu'évoluer mais pas l'humanité.
Les hommes et les femmes sont loin d'être heureux ensemble.
Comment ai je fait pour rester 21 ans avec le même homme?
Je me suis contentée de m'oublier et de bien m'occuper de lui et de nos enfants.
 
A mes 40 ans, il m'a quittée pour une plus jeune, capricieuse, et centrée sur son plaisir, le contraire de moi qui avait fait le choix de me sacrifier pour ma famille.
Elle voulait mon mari et pas un autre et elle l'a eu pendant 10 ans et au final, elle l'a quitté. Elle était plus appétissante que moi. Elle était prête à tout pour l'obtenir. Moi, je faisais tout à la maison alors m'exciter et me transformer en chienne en chaleur pour faire plaisir à mon adorable mari, à 40 ans, vous comprenez bien que je n'avais plus l'énergie.
Et c'est ainsi que je me suis retrouvée rejetée comme un gros sac à merde à la rue avec mes quatre enfants. Comme une malpropre, une indésirable, une rien du tout.
Il m'a fallu plusieurs années avant de me remettre de ce traumatisme.
J'ai continué à bien m'occuper de mes enfants tout en allant voir un psy.
J'avais besoin de pleurer sur mon sort, de parler, de me dire. D'entendre mes pleurs, ma douleur.
La douleur passée, j'ai compris qu'il était temps de prendre soin de moi et de lâcher mes oisillons qui devenaient de plus en plus autonomes et adultes.
Ma dernière a 17 ans et elle aime passer du temps avec ses amis et elle s'est passionnée de chant.

Ma fille aînée est partie au Canada terminer ses études d'histoire. Elle a 25 ans.
Les deux autres, mes jumeaux sont à Paris depuis un an. Ils font des études de littérature anglaise. Tous les deux passionnés. Ce qui les différencie, c'est leur activité, l'une fait du théâtre et l'autre, le garçon, il compose de la musique et des chansons.

Et moi, je me suis engagée dans un parti politique que j'ai créé, je l'ai appelé, "Le Mouvement du Coeur". Et cela fait rire autour de moi et je m'en fous, je préfère faire rire que pleurer. Et je m'en sors bien, maintenant, nous sommes une trentaine à adhérer à mon nouveau parti politique.
Et ça bouge, on a plein de projets qui prennent forme dont l'objectif est de faire évoluer la cause des femmes.
 Beaucoup d'entre elles sont négligées par leur mari ou leur patron et on les aide à ne plus accepter l'inacceptable.
Si elles sont mises à la porte de chez elles, ou de leur travail, nous avons une jolie longère pour elles. Elles y sont logées, le temps qu'elles se reconstruisent.
Je suis fière de mon engagement politique.
Cela donne du sens à ma vie.
En revanche, cela fait fuir les hommes dès qu'ils m'entendent parler.

Ah ah, je rigole, je suis plutôt jolie et ils se font avoir à chaque fois par les apparences.

Au début, ils me regardent comme une proie, un bon dessert à déguster.

Ah ah, ils pensent que la femme douce que je suis est naïve et stupide.

Oui, je l'ai été avec mon mari et quand il m'a jetée, je me suis mise à manger comme quatre. Résultat de ce désastre, j'ai pris dix kilos et des varices.
Et un jour, j'ai décidé de voir un psy, il allait m'aider à me réparer. Je voulais cesser la descente aux enfers.
Selon lui, quand je ne m'accrocherai plus à ma colère et mon ego,  j'attirerai naturellement à moi un homme qui partagera mes idées, mes rêves, mes folies.
Je suis patiente. Aucunement pressée.
Je veux rencontrer un homme sensible et réfléchi.

Certainement pas un attardé compulsif sans cervelle et sans manière qui se croit tout permis juste parce qu'il a une queue qui se dresse quand un corps de femme l'excite.
Pff !! Je sais qu'un homme peut être sensible et aimant, je l'observe quand je partage du temps avec mon fils de vingt ans.
C'est un jeune homme attentionné et intelligent.
C'est à nous les mères d'en faire des hommes et non des rois ingrats et cruels en répondant à tous leurs désirs.


Ah, je viens de recevoir un message sur mon profil de Sos-nikemi.
L'inconnu se surnomme "Bisounours", il est de ma région. Il aime écrire et il vient de s'engager dans un mouvement politique qu'il a lui-même aussi créé "Le Coeur en Mouvement" pour défendre la cause des jeunes filles harcelées sur les réseaux sociaux, il a deux filles de 22 et 18 ans.
Il vit seul depuis dix ans et se sent enfin prêt à rencontrer celle qui lui donnera l'envie de partager ses idées, ses rêves, ses folies...
Ah ah ! Trop drôle, je crois rêver.

C'est vrai Sos-nikemi exauce bien nos prières.
Merci Sos-nikemi.
Là maintenant, il veut tchatter avec moi.


-Bonjour "Bisounours", moi, c'est Bérénice.
-Bonjour Bérénice. Moi, c'est Aloïs.
C'est incroyable de vous rencontrer sur ce site. C'est inespéré. Je viens juste de m'inscrire et je tombe sur votre profil qui m'a interpellé. Je lis que vous aimez la politique et les actions et certainement pas les "blabla" qui ne servent qu'à nous abrutir, je lis aussi que vous souhaitez rencontrer un homme éveillé. Bérénice, qu'entendez-vous par "éveillé" ?

 

Enfin un homme qui aime échanger les idées !

Merci Sos-nikemi.com.

 

 

Lorens56100, "www.Sos.nikeme.com", novembre 2017.

Rencontrer un homme sensible et réfléchi.

Rencontrer un homme sensible et réfléchi.

Voir les commentaires

www.Sos-nikemi.com. Pseudo : Jean-Claude35

Publié le par Lorens56100

 www.Sos-nikemi.com


 

Jean-Claude, célibataire malgré moi, 48 ans.

La séduction, pourquoi faire ?

Je suis un homme de 48 ans, je vis depuis quelques mois sans ma femme et mes enfants. Ma femme vient de me quitter pour son patron qui lui aussi venait de se faire abandonner par sa femme qui s'est entichée d'un élève de 22 ans. Elle est son professeur de piano.

Me voilà, donc célibataire malgré moi et je n’ai jamais de ma vie séduit une femme et là, je ne sais pas comment faire, et ce n’est pas au sein de mon travail que je trouverai la femme de ma vie actuelle, je travaille seul, je suis informaticien et ma femme d’ailleurs m’a reproché à longueur de temps de trop travailler et surtout elle ne semblait pas ravie que son adorable mari ait installé son bureau dans notre maison.

Je suis toujours dans notre maison et travaille toujours autant, surtout depuis que je me retrouve seul, je ne sais pas quoi faire d’autre, jusqu’au jour où un de mes amis m’a parlé de Nikemi, un site de rencontre qui permet à des milliers de français actuels de trouver le compagnon ou la compagne de leur rêve.

Je déteste être seul chez moi et me trouver une femme gentille et serviable désireuse de partager ma demeure serait pour moi la femme idéale.

Je m’inscris sur ce site et me cherche la femme discrète et courageuse à la tâche.

« Bonjour, je suis à la recherche d’une femme qui serait heureuse de s’occuper de moi et de mon chez moi… »

« C’est pas écrit pigeon sur ma fiche, connard ! »

Eh, elle est agressive, celle-là !

« Bonjour, vous recherchez quoi exactement chez un homme ? »

« Bonjour, moi, c’est Loula, je recherche un homme timide et qui à la super trouille comme moi de faire une rencontre avec le sexe opposé. »

« Moi, c’est Jean-Claude, j’ai 48 ans et je viens de me faire quitter par ma femme »

« Désolée, Jean-Claude, pas le temps de t’écouter surtout pas en ce moment, je suis moi-même dans une belle détresse, tchao! »

Je désespère de rencontrer quelqu’un à qui parler.

Tiens, en voilà, une autre qui veut bien tchatter avec moi.

« Bonjour Jean-Claude, j’ai besoin de parler, je suis célibataire depuis deux ans et…»

«  Je t’arrête là ! Je te propose juste que l’on se voit »

« Oh, non, pas maintenant, j’ai besoin de te connaître un peu plus »

« Autour d’un café, cela me va bien ! »

« Oh, non, pas tout de suite, je préfère attendre, j'aimerais que tu me séduises… »

« Eh, bien moi, je préfère arrêter la conversation. »

Décidément, je pédale dans la choucroute sur ce site.

Et la séduction, pour quoi faire ?

C’est quoi, ce site à la con ? Tu parles, nikemi, c’est bidon, comment peux-tu trouver quelqu’un à travers un écran ?

Savoir séduire, c’est bien mais, je ne vois pas comment, c’est possible sur informatique ?

C’est vrai quoi, c’est truqué, les photos sont arrangées, les fiches te montrent que des pin-ups qui s’intéressent à tout.

Non, c’est de la merde ce site de rencontre et moi, je suis bien tout seul !

Je vais faire les petites annonces pour me trouver une gentille femme de ménage ….

 

Lorens56100,"www.sos-nikemi.com", août2011.

 

 

 

 

 

Derrière mon univers virtuel.

Derrière mon univers virtuel.

Voir les commentaires

www.Sos-nikeme.com. Pseudo : Poète29

Publié le par Lorens56100

www.Sos-nikemi.com

Gérome, poète à mes heures perdues, 29 ans

"www.nikemi.com" pour seulement 4,99 € par mois (forfait longue durée)

Je suis un homme de 29 ans et depuis quelques mois, grâce à « www.Sos-nikemi.com », je me fais des minettes à la pelle, je les séduis et je les nique sans prendre le soin de leur faire du bien, d’ailleurs, j’évite de les faire jouir, j’adore qu’elles restent sur leur faim.

Je n’aime pas les femmes, elles sont toutes des garces, la preuve puisque je les enfourche toutes, toutes celles qui entrent en contact avec moi sur « www.Sos-nikemi.com », quand je dis toutes, c’est vraiment toutes.

Quelle est ma stratégie ?

Je leur dis qu’elles sont belles, désirables, drôles, attachantes, fascinantes, surprenantes, imprévisibles… Bref, que je les adore, je les aime, je les désire, je les admire…

Et toutes, elles tombent dans le même panneau, dès que je les nique en à peine quelques minutes, elles sont folles de rage de s’être senties utilisées et manipulées. Et moi, ça me fait jouir, jouir de bonheur de les voir si minables, misérables, et tant frustrées.

Merci « www.Sos-nikemi.com », un site de rencontre qui fait ma jouissance et mon bonheur au prix de 4,99 € seulement par mois!

4,99€ seulement par mois.
4,99€ seulement par mois.
4,99€ seulement par mois.
4,99€ seulement par mois.
4,99€ seulement par mois.
4,99€ seulement par mois.
4,99€ seulement par mois.
4,99€ seulement par mois.

4,99€ seulement par mois.

Voir les commentaires

www.Sos-nikemi.com. Pseudo : Bisounours

Publié le par Lorens56100

www.Sos-nikemi.com

Bisounours, 50 ans, un homme qui croit à la valeur de l'amour.


Je m'appelle Aloïs, c'est ma mère qui a trouvé ce prénom, elle le trouvait doux et puissant à la fois et en effet, je suis un tendre et ferme à la fois.
Les femmes aiment ma présence sécurisante.
Je m'inscris sur Sos.nikemi pour rencontrer une femme qui ne recherche pas la sécurité mais plutôt la liberté, la spontanéité et l'authenticité.
J'aimerais rencontrer une femme libre qui n'a pas besoin d'un homme pour être
heureuse dans sa vie. Elle a juste besoin de partager l'amour qu'elle porte en elle.

J'ai décidé sur ce site de montrer ma face honteuse, celle que l'on cache à soi et aux autres. Je suis un homme en quête de vérité et d'amour. Et aujourd'hui, je comprends que ce chemin est tout sauf confortable et agréable. Cet engagement nous amène à vivre des grands moments de solitude, de vide, de souffrance et de désespoir. Se reconnecter à son humanité, c'est accepter de se voir mauvais et gentil, victime et bourreau, stupide et intelligent, nul et brillant, opprimé et oppresseur.
Trop facile de rester dans l'illusion qu'il n'y a que les autres qui nous font du mal. Nous aussi, nous faisons du mal plus que nous le croyons.
Je suis né dans une société où l'argent était l'unique valeur qui valait la peine de se battre. J'ai choisi l'amour. Mais dans cette société, l'amour n'a pas sa place. Cela est réservé aux Bisounours alors que cela demande tellement de courage et de ténacité. Nous nous cassons les dents à vouloir nous sentir aimés alors que nous ne sommes même pas capables de nous aimer nous-mêmes et d'aimer les autres bien. Nous aimons mal sans conscience sans compassion juste par intérêt. Nous aimons mal alors ne soyons pas surpris d'être mal aimés en retour. J'ai accepté que ma compagne me critique. Elle me traitait mal et je subissais son traitement. Pourtant personne ne m'a forcé à être avec une femme qui ne m'aime pas. 
Maintenant, je refuse qu'une femme me parle d'amour sans savoir de quoi elle parle. L'amour est un défi pas une évidence ou un désir capricieux à satisfaire.

Aujourd'hui, je suis en colère après ceux et celles qui m'ont mal aimé mais si je décide d'être le plus honnête possible, je ferai mieux de dire avec fermeté :
"Je ne t'autorise pas à mal me traiter.
Passe ton chemin si je ne te plaît qu'à moitié. Pas besoin de ton amour bon marché.
Oui, passe ton chemin. Marche plus loin.
Je décide de m'aimer profondément et entièrement des pieds à la tête et de la tête aux pieds.
Et surtout, je ne me prends plus la tête avec des endormis sans cervelle qui croit qu'aimer, c'est reprocher et contrôler. Ça, c'est l'amour du nouveau né, encore attaché au sein de maman.
Maman maman miam miam... Oublie maman, et son sein. Aime, donne, abandonne toi."


Aujourd'hui, j'ai décidé de m'aimer. C'est mon nouveau défi sur Sos-nikemi.
Avant je faisais semblant d'aimer. Je ne m'aimais qu'à moitié.

Un bout par ci et un autre bout par là.
Pas étonnant que je me sentais dans tous mes états.
Aujourd'hui, je recolle tous les morceaux et je m'aime enfin pour de vrai.
Voilà, je suis prêt à aimer pour de bon et à être aimé par une femme libre et joyeuse. Tous les canaux de la vie me relient à elle que ce soit sur le site de Sos-nikemi ou au coin d'une rue. Je sais que nous nous rencontrerons et nous nous reconnaîtrons.
Ah, Lo, hisse la voile. Prends le grand large et vogue vogue sur l'océan informatique ! L'amour est infini.

Lorens56100, "www.Sos-nikemi.com", nov 2018

Ah, Lo, Hisse... La voile sur les vagues de l'informatique.
Ah, Lo, Hisse... La voile sur les vagues de l'informatique.
Ah, Lo, Hisse... La voile sur les vagues de l'informatique.
Ah, Lo, Hisse... La voile sur les vagues de l'informatique.
Ah, Lo, Hisse... La voile sur les vagues de l'informatique.
Ah, Lo, Hisse... La voile sur les vagues de l'informatique.
Ah, Lo, Hisse... La voile sur les vagues de l'informatique.

Ah, Lo, Hisse... La voile sur les vagues de l'informatique.

Voir les commentaires

www.sos.nikemi.com. Pseudo : Tourterelle

Publié le par Lorens

www.sos.nikemi.com. Pseudo : Tourterelle

Tourterelle, 27 ans, envie d'une belle rencontre.

Je m'appelle Isabelle, c'est le prénom de ma grand-mère, j'en suis fière car elle est géniale, elle était avocate et elle excellait dans l'art oratoire. Elle aurait pu être une excellente comédienne.

D'ailleurs, c'est ce que je fais. Je fais du théâtre et joue parfois dans certaines séries télévisées dont je ne citerai pas le nom. Et je viens de me faire rouler dans la farine par un beau ténébreux sur un site de rencontre.

Un rapace surnommé Gérome. Et pour me défouler, je lui ai envoyé un message pour le remercier de sa traîtrise.  

-Monsieur, Fécond faux con faucon.
Vous n'avez pas été fécond mais un effronté faucon passé comme l'éclair dans mon nid douillet.
J'ai été foudroyée par votre audace éhontée.
Sauvez-vous vite d'ici avant que la tourterelle se transforme en une rapace cruelle.
Vous avez préféré chasser sans frontière.
J'ai préféré me donner toute entière.
Je n'ai pas de regret puisque la nature m'offre le bonheur 
de pleurer sans armure, 
le coeur à ciel ouvert.
Vous êtes faucon, un rapace qui s'ignore.
Réveillez-vous Monsieur avant de perdre l'or.
Cessez d'être un faux con.
Montrez vous tel que vous êtes avant de présenter votre queue dénudée à ces demoiselles. 
Vous vous seriez montré volage, j'eus été moins offensée.
Vous parliez de passion.
Je parlais d'amour pas seulement de queue à savourer. 
Je ne vous demandais pas de m'aimer mais au minimum me respecter.
Envolez-vous fécond faucon vers d'autres horizons.
Vous ne méritez plus mon attention.

Attention Faucon, un de ces jours, une cruelle rapace vous fera la peau.
Elle vengera toutes les demoiselles qui ont crû à vos douces paroles flatteuses qu'elles ont savourées comme du gâteau.
Et sachez que votre haine des femmes n'est que la projection de votre infecte image que vous retournez contre elles.
Et votre éjaculation précose ou absente, est votre impuissance à vous aimer et à vous donner aveuglément.
Vous êtes un faucon terrorisé qui s'ignore.
Réveillez-vous, faux con avant d'être mort.

Et toc, Monsieur Gérome, je te renvoie la balle assassine et encore, je pense être bien trop douce. Mais pour une tourterelle, je m'en sors plutôt bien.

La rapace en moi est aux aguets.

En attendant, moi ça m'a fait du bien de libérer le mâle dégueulasse plein de crasse. À la mer sale rapace !!!

Fini, les sites de rencontres, je suis jeune et jolie, pas besoin d'un site pour échanger avec de vraies belles personnes. Il me suffit juste de boire un café en ville. Me dégourdir les jambes.

Et surtout fermer l'écran."

Lorens56100. "www.sos.nikemi.com"

Lorens56100 "www.sos.nikemi.com" 17 juillet 2019

Voir les commentaires

www.Sos-nikemi.com. Pseudo : Dragibus

Publié le par Lorens

"Dragibus, 41 ans, musicien à mes heures enchanteresses."


Je suis depuis deux ans, seul avec ma musique et pourtant des femmes, cela ne manque pas dans ma vie, je les attire comme des mouches avec mes chansons. J'ai des maîtresses parfois mais de moins en moins. Des femmes de passage, cela ne m'attire plus depuis quelque temps. Cela ne m'empêche pas de surfer de temps à autre sur le site de rencontre Sos-Nikemi.
Tiens, d'ailleurs, je vois à l'instant même sur ce site, une photo magnifique. Qui est cette femme derrière cette photo ? Une photographe. Elle a 39 ans et court les lieux insolites sur cette planète pour les immortaliser avec son appareil photo.
Tiens, tiens, elle m'intrigue, elle se surnomme Lila.


-Bonjour Lila.
-Bonjour Dragibus.
-Tu vas bien par ici ?
-Tu veux parler du site ?
-Oui et dans la vie ?
-Je me promène.

-Tu as une jolie photo, tu ressembles à une femme que j'ai connue. C'était une femme extraordinaire. Es tu une femme extraordinaire, Lila ?
-Désolée, absolument pas.
-Avec un sourire tel que le tien, tu ne peux qu'être une femme exceptionnelle.
-Désolée Dragibus mais je me contre fiche de tes compliments. On ne va pas se mentir, tu cherches la bonne poire pour t'envoyer en l'air à pas cher parce que dans cette putain de vie, tout est devenu cher même l'amour. Du peu d'amour qu'il nous reste. Sache Dragibus que ta dragouille ne me fait ni chaud ni froid.
-Oh là, Lila, tu es mordante.
-Normal, à force de tomber sur des hommes qui consomment la femelle écervelée qui ne voit rien venir, la femelle finit par sortir ses griffes. C'est un instinct de survie. J'ai envie d'une rencontre imprévue pas d'un rendez-vous bidon qui ne m'apportera que frustration et insatisfaction.
-Selon les lois de la vie, nous récoltons ce que nous semons, à force de cultiver la méfiance et la peur de l'autre, tu as peu de chance de rencontrer celui qui prendra soin de toi.
-Tu as raison, je ferais mieux de laisser venir les gros connards par dizaine et me faire enfiler sans rien dire. Juste écarter les cuisses et faire semblant de jouir sans retenue.
-Comment se fait-il que tu attires les gros connards ?
-Ils sont bien plus nombreux que ceux qui ne le sont pas. C'est donc beaucoup plus facile de tomber sur l'un d'entre eux. Maintenant, je les repère vite. Mes antennes sont devenues hyper efficaces. Je connais toutes les stratégies du gros connard.

-Ah, c'est quoi, ses stratégies ?
-En général, il fait un max de compliments, il te trouve aussi toutes les solutions pour t'aider alors que tu ne lui as rien demandé. Lui, il s'arrange pour te faire parler, il est à la recherche de tes failles dans le seul but de s'y engouffrer. Il ne perd pas de vue son objectif, te mettre dans un lit et si possible le tien. Cela lui évitera de payer le petit déjeuner le lendemain matin. Manger à l'oeil, c'est aussi son truc. Tiens, je suis tombée sur le profil du parfait gros connard qui soit. Il se surnomme Gérôme. Rien qu'à la photo, j'ai tout de suite su que c'était un gros connard. Il se la joue "poète à ses heures perdues". Il utilise le "on" au lieu du "je". Il noie la nana dans un bain de poésie et de "on" à toutes les sauces. Il te dépersonnalise en te faisant croire que tu es extraordinaire, exceptionnelle. C'est ce que tu viens justement de faire Dragibus.
-Ah, merde, je serais, moi aussi, un gros connard ?

-Si ton objectif est de te taper une nana qui te plaît et de la berner pour y arriver, alors oui, tu es un homme pas mieux que ce Gérôme qui t'endort la cervelle pour se tirer une bonne poire.
-C'est ce que je dois faire avec mes chansons et mes compliments à tout va ?
-Tu as tout compris.
-C'est donc normal que je sois tombé sur toi.
-Tu as vu juste.

-L'idéal maintenant serait d'attirer à toi, celui qui ne veut plus l'être en sachant qu'il ne savait pas qu'il l'était avant de te rencontrer. Il te ferait l'amour en te faisant jouir dix fois de suite dans son lit, il te préparerait un petit déjeuner royal et te ferait l'amour partout et surtout pas dans ton lit. Et c'est toi qui déciderait du jour pour le rencontrer et faire l'amour.
-Je veux, en effet, rencontrer un homme qui soit capable de se donner et de s'abandonner en me faisant l'amour.
-Tu penses que les hommes ne s'abandonnent pas ?
-Ils sont dans le contrôle, ils veulent la performance, la jouissance au lieu de se laisser porter par la rencontre. J'ai observé que certains hommes utilisent le langage des sourds, ils parlent de leur désir sans prendre en compte le nôtre.
Ils n'entendent pas. Leur désir prend toute la place et la femme convoitée disparaît derrière. L'homme veut satisfaire son désir et rien de plus. Entendre la femme serait de ne pas pouvoir satisfaire son désir illico presto et pour certains d'entre eux, c'est juste impossible. Ils leur faut une femelle sous la main. Et toutes les stratégies sont bonnes pour y arriver.
-Et les femmes ne baisent pas sur ce site ?
-Tu as raison de le signaler, certaines femmes ne sont pas mieux que les hommes. Elles n'écoutent pas non plus.
-Ce qui n'est pas ton cas Lila. Toi, tu entends ce que je dis. Tu vois que j'ai raison, mon intuition ne m'a pas trompé, tu es exceptionnelle.
-Je ne suis pas exceptionnelle, ce sont mes oreilles qui le sont. Et toi Dragibus, qu'as tu d'exceptionnel ?
-Je vibre quand je fais de la musique et quand je suis inspiré, je compose des chansons et je pense que notre discussion va m'inspirer pour en créer une nouvelle. Je serai ravi de te la faire écouter quand elle sera finie. En attendant, j'aimerais te rencontrer. Cela te dit ?
-C'est d'accord. Demain matin, à 7h, avant d'aller à mon travail. Au café de la Gaîté, 4 rue de la paix.
-Oh là, c'est tôt pour moi.
-Si tu veux me rencontrer, je te propose cette heure là, le jour que tu veux.

-Ok, c'est bon, je serai au café de la Gaîté demain à 7h.

-Merci de venir sans tes stratégies de séduction. Quel est ton vrai prénom, Dragibus ?
-Sulian
-À demain Sulian, moi, c'est Clotilde.
-Au plaisir de te rencontrer demain matin, Clotilde.
Je serai là sans chanson, sans compliment sans stratégie de séduction. Je serai juste là à répondre pacifiquement et gaiement à tes questions. Et j'utiliserai le "je" jamais le "on".
-À demain, 7h. Montre moi que tu n'es pas qu'un gros connard.

-Avec toi, je me mets complètement à poil.
-Oui, montre-moi ce que tu caches d'habitude aux autres ou à toi-même.
-Tu penses que je pourrais me cacher beaucoup de choses ?
-Nous verrons bien demain.
-Comment viennent mes idées quand je compose mes chansons ?
-De tes expériences. Lis moi une de tes chansons, si ça te dit, bien évidemment.
-Ok, je te cherche ça, patiente une minute, le temps que je t'en trouve une.


"Miss miss monde, tu te ris du monde avec tes boucles longues et rondes, miss miss monde, tu te fous de tout et surtout de la mort de ta grand mère Raymonde.
Miss monde, tu es une accrocheuse de coeur que tu aimes tordre de mille façons..."


-Qui est cette Miss monde dans ta chanson ?
-Une femme dont j'étais fou amoureux et qui m'a mis la tête à l'envers. Elle faisait de moi ce qu'elle voulait. J'aurais pu tuer pour elle.
-T'a-t-elle fait souffrir ?
-Oui, j'ai souffert comme un chien qu'elle a abandonné et mis sur le bas côté de la route dès qu'elle m'a trouvé trop fade à son goût. Normal, j'étais devenu son gentil toutou. Je satisfaisais ses moindre désirs, cela devait l'ennuyer à mourir.
-Ce n'est pas par hasard que nous nous sommes rencontrés. 
-Whouah, je viens enfin de comprendre que je suis devenu aussi méfiant que toi. Je pense que ma relation destructrice avec Miss Monde m'a rendu aujourd'hui super con avec les femmes. À demain, Clotilde.
-Compte sur moi, je serai là, armée jusqu'aux dents avec mon super bouclier en acier.

-Et moi, avec mon armure en titane, indestructible pour mieux te plaire, Clotilde...


J'ai adoré échanger avec cette femme. Elle est franche et provocatrice.
J'adore. Elle m'inspire.

 

Lorens56100, "www.sos.nikemi", 6 mai 2018


 

Elle m'inspire.
Elle m'inspire.
Elle m'inspire.
Elle m'inspire.
Elle m'inspire.
Elle m'inspire.

Elle m'inspire.

Voir les commentaires