Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment raviver le désir sexuel ?

Publié le par Laurence-Traineau

Absence de libido

Comment raviver le désir sexuel dans un couple ?

J'aime mon mari et pourtant je ne ressens plus aucun désir sexuel pour lui, sa présence suffit à mon bonheur. Il est là, je le regarde, je le trouve beau et je suis bien, je me sens comblée d'être sa femme, celle qu'il a voulue, il y a plus de vingt ans déjà.

Que s'est-il donc passé depuis le temps où nous faisions l'amour presque tous les jours ? Je ne pouvais me passer de son odeur, de sa peau, de son sexe chaud conquérant qui rentrait dans mon royaume sacré. Je me sentait reine, puissante, belle, sauvage, cannibale. Mon désir était tellement vorace que je me sentais toujours affamée dès que je le retrouvais après les cours. Je le rejoignais dans sa chambre d'étudiant où nous y amusions follement, nous étions fou d'amour l'un pour l'autre.

Aujourd'hui, je n'ai plus faim de lui, je suis rassasiée, cet homme m'a comblée de son amour constant et de sa joie qu'il me partage depuis l'instant où nos regard se sont croisés. Nous avons eu nos hauts et nos bas mais notre amour l'un pour l'autre nous a toujours rattrapé. Cet homme est fidèle, vivant, toujours présent dès que j'ai besoin de son soutien, il m'apaise. Nous faisons tout ensemble, enfin presque. Depuis plus de trois ans, nous faisons l'amour très rarement, une à deux fois tous les trois mois et cela semble nous satisfaire autant à l'un qu'à l'autre.

Je sais que faire l'amour me fait du bien mais je n'en ressens plus le besoin, ma libido s'est éteinte.

Comment puis-je rallumer mon désir ?

Je réfléchis, comment étais-je à mes 18 ans ?

Intrépide mais aussi très imprévisible. J'ai une idée. Je vais le surprendre, c'est parti, je mets ma plus belle robe, de la belle lingerie, le parfum qu'il m'a offert, et des porte-jarretelles que je n'ai pas pas portés depuis plus de dix ans, je crois. Et je pars sans lui faire un baiser.

Comment va-il réagir ?

Sa réaction me surprend, il semble agité et inquiet, il me demande où je vais si joliment habillée, je lui réponds que j'ai besoin de faire une course seule et je pars aussitôt.

Je prends la direction d'un bar, celui que nous fréquentions quand nous étions étudiants, je décide de l'appeler en arrivant au bar et je lui demande de m'y rejoindre dans une heure, je profite de ce temps pour échanger avec un inconnu et quand une heure après je vois apparaître mon mari, je le sens complètement décontenancé, il se dirige droit vers moi et me demande ce qu'il m'arrive, je lui réponds que j'ai envie de faire l'amour dans les toilettes du bas, il me prends la main et me dirige dans les escaliers, nous les descendons rapidement et il me fait rentrer dans les toilettes, il me plaque contre la porte en la refermant et il soulève ma robe, touche sensuellement mes bas, baisse ma culotte et me pénètre sauvagement, je me sens toute excitée et mouillée, il nous suffit de quelques minutes pour jouir fort ensemble.

Comment raviver la flamme du désir ?

Je crois avoir compris, j'ai besoin de créer un temps où je laisse jaillir de mon imagination tous mes fantasmes, c'est un temps sacré durant lequel nous nous offrons un moment délicieux et malicieux. Nous pensons notre sexualité à deux, nous créons un scénario pendant lequel je retrouve mon amant et non mon mari.

Depuis le passage dans ce bar, mon homme ne me regarde plus de la même façon, je le sens plus agité, je devine que je l'excite et par ricochet, son excitation enflamme ma libido, mon bas du ventre surchauffe comme au bon vieux temps quand nous avions 18 ans. Tous les jeudis, je retrouve mon amant et toujours dans un endroit différent et ce jour là, nous faisons l'amour, et pendant ce jour spécifique, je me fais belle rien que pour mon bel amant que je désire fort. Je me suis jamais sentie aussi femme depuis que mon mari est devenu à nouveau un amant.

Il est bon de faire l'amour, alors si votre désir s'est éteint, ne soyez pas inquiet, le désir n'est jamais bien loin, il suffit de le raviver avec un peu d'imagination et une rencontre amoureuse.

Laurence Traineau "Comment raviver la flamme du désir sexuel ?" 17 février 2019

J'ai rendez-vous avec mon amant.
J'ai rendez-vous avec mon amant.
J'ai rendez-vous avec mon amant.
J'ai rendez-vous avec mon amant.
J'ai rendez-vous avec mon amant.

J'ai rendez-vous avec mon amant.

Voir les commentaires

Docteur, je vous aime.

Publié le par Lorens56100

-Docteur, ma situation actuelle est pire qu'avant.

-Avant quoi, Madame Karou ?

-Depuis que je vous vois, je suis obsédée par vous.

-Par moi ?

-Docteur, je vous aime, vous avez toutes les qualités que mon crétin de mari n'avait pas, vous êtes parfait pour moi.

-Pourquoi êtes vous restée plus de 15 ans avec un homme que vous trouviez crétin ?

-Quand je l'ai rencontré, je le trouvais parfait.

-Dans ce cas là, vous me trouverez crétin dans quelques mois. Sachiez, Madame Karou, que je ne suis jamais l'amant de mes patientes.

-Mais vous pouvez faire une exception pour moi et je veux bien me faire impatiente rien que pour vous.

-Je vous conseille un confrère spécialisé dans ce genre de cas.


-Mais docteur, je ne vais pas vous sauter dessus, je veux juste que vous m'aimiez.


-C'est bien ce que je vous dis, ce confrère saute sur toutes les femmes désarmées qui rêvent d'être aimées, il sera ravi de vous avoir comme patiente impatiente, surtout que vous êtes charmante et séduisante.


-Mais, c'est vous que je veux.


-Mme Karou, je suis un médecin qui est tenu non seulement au respect des règles légales sur la profession médicale, mais également au respect des règles déontologiques. Je ne serai jamais votre amant. Mon engagement, c'est de vous accompagner vers la guérison. Coucher avec vous ne serait pas vous soigner, ce serait plutôt abuser de mon statut pour profiter de vous. Je ne fais que mon travail, celui de réparer votre âme meurtrie. Pour cela, vous n'avez pas besoin de coucher avec moi. Parler sera bien suffisant.


- Mais je vous aime !


-Moi aussi, je vous aime, c'est bien pour ça que je vous conseille de me voir comme un médecin et non comme un amant ou un amoureux potentiel. Et je ne suis pas payé pour jouer au prince calmant. Je suis médecin et si je décide de changer de boulot et d'être un gigolo, je vous ferai signe. Pour le moment, je fais mon travail dans les règles de l'art. Voici le numéro de ce confrère qui est réputé pour baiser vite fait et mal fait. Quoiqu'il en soit, il vous sautera.


- Mais, il faut dénoncer ça.


- C'est aux patientes de le faire et d'arrêter de rêver d'un homme parfait qui n'existe pas.

 

- Je n'ai plus qu'à mourir.


- Avant de mourir, je peux vous accompagner vers la guérison de votre dépression et je suis sûr qu'après vous serez bien armée pour rencontrer un homme imparfait, sain de corps et d'esprit.


- C'est d'accord, je vous fais confiance.


- Alors au prochain rendez-vous,  Mme Karou.


- Merci Docteur.

 

Lorens56100, "Sos, Docteur"- 18 mars 2018

Docteur, vous êtes parfait pour moi.

Docteur, vous êtes parfait pour moi.

Voir les commentaires